WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




10 vérités immuables et évidentes que nous oublions trop souvent

Il existe des vérités immuables que nous entendons autour de nous des centaines de fois et que nous avons souvent du mal à se souvenir, avant les intégrer et les appliquer dans notre vie. Alors voici un petit mémento qui devrait nous aider à nous en souvenir de temps en temps. Par Bechir Houman, dont je vous recommande particulièrement la page Facebook : https://www.facebook.com/Cultutrepourtous/



1. En moyenne, la vie humaine est relativement courte.

Nous savons bien, au plus profond de nous-mêmes, que notre existence est limitée dans le temps et qu’il faut en profiter. La mort finira par nous emporter à terme, nous ainsi que toutes les personnes que nous connaissons.
Pourtant, nous sommes toujours surpris et pris au dépourvu quand une personne de notre entourage nous quitte. Même si nous savons que tout à une fin, nous préférons occulter cela de notre esprit, car nous en avons peur. Finalement, cette fin arrive sans que l’on ait pu faire ce que l’on aurait voulu.
Vivons nos vies aujourd’hui ! N’ignorons pas la mort ! Essayons aussi de ne pas en avoir peur. Ce qui doit nous faire peur, c’est de ne pas avoir pu vivre pleinement notre vie.
La mort n’est pas la plus grande perte qui soit. La plus grande perte, c’est ce qui peut mourir lentement en nous, alors que nous sommes bien vivants.

2. Notre vie est constituée par nos propres choix, et le sera toujours.

Les autres peuvent toujours tenter de nous influer, mais ils ne peuvent pas prendre des décisions à notre place. Ils peuvent nous accompagner sur le chemin de la vie.
Assurons-nous donc que notre chemin suit la voie de nos propres intuitions et désirs, et n’ayons pas peur de changer de route ou bien d’ouvrir un nouveau sentier si cela est nécessaire.
Il faut être patient, et la patience n’est pas le simple fait d’attendre. C’est le fait de garder une attitude positive et optimiste, tout en travaillant dur pour obtenir ce que nous méritons.
C’est cela, notre vie, elle est constituée entièrement de choix que nous avons pris, et que nous aurons à prendre dans le futur. Soyons passionnés, même si nous ne savons pas où nous allons atterrir à la fin, n’hésitons pas à marcher vers l’inconnue et à suivre notre cœur.

3. Être occupé ne signifie pas forcément être productif.

Être sans cesse occupé n’est pas en soi une fatalité. Même si nous avons tous des moments où notre emploi du temps explose, très peu d’entre nous ont un besoin réel d’être occupés tout le temps.
La plupart du temps, c’est parce que nous ne savons pas nous arrêter, ou bien parce que nous ne savons pas définir nos priorités, ou encore parce que nous ne savons pas dire « non » quand il le faudrait.
Être constamment occupé ne signifie pas forcément être productif, et nous en avons la preuve autour de nous, tous les jours. Autour de nous, Il y a des personnes qui courent dans tous les sens et qui sont en retard la moitié du temps. Ils ont à peine assez de temps pour retrouver leur famille et ne dorment pas assez, esquintant ainsi leur santé physique et mentale
Ils croulent sous les obligations et leur emploi du temps chargé leur donne un fort sentiment d’être une personne importante.
Mais tout cela n’est qu’une illusion. Même si le fait d’être perpétuellement occupé est gratifiant, et nous fait nous sentir vivants pour un moment, ce n’est pas du tout bénéfique sur le long terme.
Car un jour ou l’autre, on se retrouve sur son lit de mort en se disant que l’on aurait peut-être dû passer plus de temps à vivre une vie qui ait vraiment un sens.

4. Nous échouons toujours, avant de réussir finalement quelque chose.

La plupart des erreurs sont inévitables. Apprenons à nous pardonner. Ce n’est pas un problème si nous faisons des erreurs, ça en devient que si nous n’apprenons pas de nos erreurs. Si nous avons trop peur de l’échec, nous ne pourrons jamais faire ce qui doit être fait pour réussir quelque chose.
La différence entre le maître et le débutant, c’est que le maître a échoué plus de fois que le débutant n’ait jamais essayé.
Beaucoup de personnes prennent leurs modèles des personnes parfaites, simplement parce qu’ils ne voient que leur succès final, sans voir l’accumulation d’erreurs qui a précédé leurs œuvres.
Derrière chaque grand livre, il y a des tonnes et des tonnes de papier gâché, froissé, et les maisons des plus grands écrivains sont pleines de poubelles remplies de brouillons jamais achevés.

5. Penser et faire quelque chose sont deux choses très différentes.


Le succès ne viendra jamais magiquement à nous pendant que nous attendons tout en y pensant. Nous sommes ce que nous faisons et non pas ce que nous pensons que nous ferons un jour !
On dit que tout vient à point à qui sait attendre, certes, mais il ne faut pas rester dans l’attente, il faut mobiliser son énergie sur des choses qui ont du sens pour nous.
Poser-nous la question : qu’est ce qui est vraiment important finalement ? Puis ayons le courage de bâtir notre vie autour de la réponse à cette question.
Et, souvenons-nous que si nous attendions toujours d’être prêts à 100 % avant d’entamer quelque chose, nous allant probablement attendre pour le restant de notre vie.

6. Nous n’avons pas besoin d’attendre des excuses pour pardonner.
La vie devient beaucoup plus facile quand nous apprenons à accepter toutes les excuses que nous n’avons jamais reçues.
Il faut savoir apprécier chaque expérience, qu’elle soit positive ou négative. Réussir à faire un pas en arrière et dire « Merci pour cette leçon de vie. » La rancœur et les regrets appartiennent au passé, et sont un parfait exemple de choses qui peuvent gâcher le bonheur du présent. Gardons cela en nous, c’est comme laisser ces sentiments indésirables gâcher notre vie.
Dans le pardon, il y a une promesse – une promesse que nous voulons garder –. Quand nous pardonnons à quelqu’un, nous faisons la promesse de ne pas permettre au passé, qui est inchangeable, définir notre présent.

7. Certaines personnes sont tout simplement mauvaises pour nous.

Nous sommes en partie influencés par les personnes avec lesquelles nous choisissons de nous entourer. Alors, ayons le courage de laisser tomber ceux qui nous tirent vers le bas.
Si une personne nous fait sentir mal à l’aise quand nous sommes avec elle, qu’importe la raison, c’est peut-être qu’elle n’a rien à faire avec nous.
Si nous avons le sentiment que nous ne pouvons pas être nous-mêmes ou que cette personne nous diminue et nous culpabilise, ne nous obstinons pas à entretenir une relation avec elle.
Nous pouvons faire confiance à nos intuitions, si nous nous sentons anxieux en pensant à ces personnes ou bien que nous sentons qu’elles nous pompent notre énergie.
Il y a toujours des personnes dans le monde qui sont bonnes pour nous, qui peuvent nous donner de l’énergie et nous inspirer pour que nous donnions le meilleur de nous-mêmes.

8. Ce n’est pas la responsabilité des autres de nous aimer.

C’est notre responsabilité ! Bien sûr, c’est important d’aimer les autres. Mais c’est encore plus important de s’aimer soi-même, car sans cela on ne peut tout simplement rien faire.
Si on n’est pas capable de s’accorder à nous-mêmes de l’amour, comment prétendre à pouvoir donner de l’amour à quoi que ce soit d’autre dans le monde ?
Faisons attention à ne pas nous voir à travers le regard de ceux qui ne nous apprécient pas ou qui nous envient.
Ne nous enfermons pas dans cet angle apprenons à connaître notre propre valeur, même si eux n’en ont aucune idée, c’est leur problème.

9. Ce que nous possédons ne définit pas ce que nous sommes.

Les objets sont simplement des objets, et cela ne définit absolument pas ce que nous sommes en tant que personnes.
La culture dans laquelle nous vivons nous pousse à vouloir accorder bien trop d’importance aux choses consommables et matérielles, plutôt qu’aux expériences et au développement personnel.
Alors il est temps de créer notre propre culture ! L’espace-temps que nous occupons en ce moment même, c’est cela la vie.
Ne vendons pas votre vie aux agences de marketing et aux médias « people ». Ce sont des illusions créées par de grandes entreprises qui souhaitent nous voir nous habiller d’une certaine façon, avoir une certaine apparence, et penser d’une manière définie. Ils nous manipulent pour augmenter leurs profits
La réalité est constituée de nous, de nos amis, de notre famille, de nos amours, de nos espoirs, de nos ambitions, de nos peurs, etc.
Trop souvent, on nous dit que nous ne sommes pas si importants que cela, que nous sommes simplement une infime chose perdue dans la masse. « Aie un diplôme, un boulot, une voiture, une maison, et continue à avoir des choses. » Oh que c’est triste !
Le plus triste c’est qu’un beau jour, on finit par se réveiller en se rendant compte que l’on s’est fait prendre dans cet engrenage.

10. Tout est en perpétuel changement, chaque seconde.

Accueillons ces changements à bras ouverts, réalisons que tout arrive pour une bonne raison. Cela n’est jamais évident de prime abord, mais à la fin cela vaut vraiment la peine.
Les choses changent, parfois spontanément. Les personnes, les choses vont et viennent. Le monde ne s’arrête pas de tourner, pour personne.
La vie va vite, et passe du calme plat au chaos le plus total en une fraction de seconde, et cela tous les jours.
Cela est probablement en train d’arriver à une personne proche de nous en ce moment même, et cela nous arrivera peut-être dans un futur proche. Il ne faut pas sous-estimer l’importance des petites choses.
Une situation bonne ou mauvaise appartient au présent, elle est donc sujette au changement. Et nous pouvons compter là-dessus. Alors quand la vie est belle, apprécions cela.
Arrêtons de chercher mieux ailleurs et à chaque seconde : le bonheur n’arrive jamais pour les personnes qui ne savent pas apprécier ce qu’elles ont, tant qu’elles peuvent encore en profiter.

Source : traduit de l’anglais du site: Elitedaily

Crédit Photo : The Tree of Life de Terrence Malick


Pour aller plus loin je vous propose l'excellent livre de Bertrand Piccard : Changer d'altitude

Résumé :

Pris dans les turbulences de la vie, nous cherchons tous notre chemin vers la réussite, l'équilibre, le bonheur, la sagesse. Mais développons-nous les bons outils pour y parvenir ? Bertrand Piccard combine son expérience d'explorateur et de médecin psychiatre, spécialisé en hypnose, pour nous proposer des solutions originales, déconcertantes parfois, à mettre en pratique. Dans ce livre accessible à tous, il prend le parti de la curiosité et de la remise en question pour aborder sous un angle concret des thèmes comme la peur de l'inconnu, les crises de l'existence, les relations humaines, la spiritualité.

Comment utiliser les doutes et les points d'interrogation pour stimuler notre performance, découvrir les bienfaits de l'hypnose, tirer profit des épreuves et dépasser la souffrance, élargir notre compréhension de l'existence ?

Faisant confiance à la faculté d'évolution de son lecteur, l'auteur chemine à ses côtés sur le sentier du « mieux-être ». Avec soi, avec les autres, avec le monde. Et délivre quelques clés pour démontrer que l'on peut faire autrement dans sa vie, y compris dans le secret de nos consciences, au plus profond de nos âmes.

Téléchargement :
Format ePub
Format PDF

Mot de passe : lecturepourtous

Mercredi 17 Février 2016

Lu 557 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique